POLYNésie française

Mon voyage de 3 semaines en Polynésie Française.

Embarquez avec moi pour un voyage au fil des différentes îles de Polynésie Française : Tahiti, Moorea, Raiatea, Taha’a, Bora Bora et Tetiaroa. Allez à la rencontre des baleines, des requins, des raies, des dauphins, et des tortues qui peuplent les fonds marins. Savourez la splendeur des paysages, des montagnes, des plages de sable fin, et la couleur irréelle du lagon.

Envie d’y faire un tour?   

Découvrez les activités incontournables lors d’un voyage en Polynésie Française, ainsi que mes adresses coups de coeur (symbolisées par des ❤ au fil de mon itinéraire et détaillées en bas de l’article).

Itinéraire

au fil des plus belles îles de Polynésie française

Jour 1 – TAHITI

Mercredi 9 septembre 2020

Après un long voyage, mon avion atterrit ce matin à 5h, heure locale à Papeete. Ma cousine, Morgane, m’attend à l’entrée de l’aéroport avec 4 colliers de fleurs très parfumées, que je m’empresse de mettre autour du cou. Nous prenons la route en direction de sa maison dans les hauteurs de Papeete à Pirae. Il fait encore nuit sur la route, mais en arrivant dans son jardin, je découvre peu à peu la vue panoramique sur Papeete et au loin l’île de Moorea. Le soleil décide alors de me gâter, sûrement pour me souhaiter la bienvenue à Tahiti, et m’offre un ciel rosé sublime. C’est à ce moment là que je prend conscience que je suis bien arrivée en Polynésie Française, où j’ai la chance de passer les 3 prochaines semaines de ma vie. Le rêve !

En allant travailler, Morgane me dépose dans le centre de Papeete à 8h et me donne RDV à 16h15 devant le magasin Vini (téléphonie locale) pour venir me chercher. J’en profite pour acheter une carte SIM avec 30 min d’appels et 3GO d’internet pour 4000F (33€), puis je décide de m’arrêter dans la boutique de Air Tahiti afin d’acheter mon Pass multi-îles à 46550F (388€). Ce pass me permet de prendre l’avion entre les différentes îles que j’ai sélectionné : Moorea, Bora Bora, Raiatea, et Tahiti.

Je commence ma promenade dans le centre de Papeete et décide de m’arrêter prendre mon petit déjeuner au Urban Café ❤ (détails en bas de l’article dans la rubrique Un petit creux?). La serveuse, au petit soin, me propose une table sur la terrasse (ambiance tropicale au fond du restaurant, terrasse remplie de plantes, wifi gratuite). Ce matin, j’ai envie d’un bon petit déjeuner à base d’œuf Bénédicte, de pain au saumon fumé et d’un thé glacé à la pêche (petit déj pour environ 13€).

Je poursuis ma visite de Papeete en passant par la place To’ata sur les quais, la place Vaiete, le Temple Paofai et sa lumineuse façade rose soulignée de vert, le quai des Pirogues et sa plage de sable noire, la Cathédrale (centre du petit “quartier de la Mission”) et la rue Monseigneur-Tepano-Jaussen qui traverse le quartier des écoles religieuses.

Après cette jolie balade, je décide d’aller arpenter les allées du marché ❤ pour quelques emplettes. Une sacrée entrée en matière dans la culture tahitienne à la fois vivifiante, colorée, et parfumée. Toutes ses odeurs me rappellent alors qu’il est l’heure de manger. Je décide donc m’installer pour déjeuner au Café Maeva (à l’étage du marché) pour goûter un plat local : poisson cru au lait de coco (citron, concombre, tomate, oignons) servi avec du riz et des frites locales + 1 jus pressé frais offert (banane, orange, mangue). Je me régale ! Ce petit restaurant est sympathique, il y a des ventilateurs sur la terrasse (ouverte mais couverte), et le service est très agréable. Pour bien digérer, je prend la direction du parc urbain des Jardins de Paofai, aménagé sur le front de mer, et décide de m’allonger dans l’herbe pour lire mon Géo guide de la Polynésie Française.

Morgane passe me chercher comme convenu au point de rdv et nous partons en direction du Manava Suite Resort pour prendre l’apéro et profiter du coucher du soleil. La vue est à couper le souffle ! Détails dans l’onglet “un petit creux?” en bas de l’article. Nous décidons ensuite de prolonger l’apéro dans un autre bar que ma cousine aime beaucoup, La Plage – Sapinus Bar ❤, pour une deuxième Piña Colada avant de rentrer à la maison.

Jour 2 – TAHITI

Jeudi 10 septembre 2020

Ce matin, je décide de partir avec Morgane en direction de Paea, où elle travaille pour la journée. J’en profite pour lui emprunter sa voiture et aller me poser à la plage de Vaiava. L’eau est super bonne et surtout transparente. Je sens le soleil réchauffer et dorer ma peau; ça y est je réalise enfin que les vacances ont commencé !

Après ce petit moment de détente, je prend la route pour faire un stop au belvédère Temaruata et profiter de la vue dégagée sur les hauteurs de Tahiti. Je poursuis ma balade vers la sublime pointe Nuuroa (où se situait avant l’hôtel Le Meridien avec ses petites cabanes sur pilotis). Le spot est idéal pour un shooting photo !

Non loin de là, je décide d’aller visiter le Musée de Tahiti et des îles, qui abrite environ 30 000 objets du patrimoine océanien. Sur la route, je m’arrête pour déjeuner un bon plat local au restaurant Mana Catering (St François-Xavier à Paea). Je continue ma promenade avec la visite du Marae Arahurahutypique des centres cultuels anciens. La visite de ce site archéologique, restauré en 1953, permet d’avoir un aperçu de la culture et notamment de la religion ancestrale Ma’ohi (polynésiens d’origine) avant l’arrivée des Européens. 

La pluie commence à montrer le bout de son nez, je décide donc de rentrer chercher Morgane, et en profite pour m’arrêter à la paroisse St François XavierDe retour à Papeete, nous faisons un petit stop au parc avec Jeanne (ma petite cousine) avant de rentrer à la maison. Depuis leur villa à Pirae, la vue est sublime et c’est un spot idéal pour voir le coucher du soleil. Ce soir nous sommes gâtés, le ciel a décidé d’enfiler toutes les couleurs de l’arc en ciel (jaune, orange, rose, bleu). Magnifique ! 

Jour 3 – MOOREA

Vendredi 11 septembre 2020

Ce matin, je m’envole en direction de Moorea (pour seulement 15 min de vol) mais je profite d’une sublime vue aérienne sur les îles et le lagon. En arrivant à l’aéroport de Moorea, je fais la connaissance de Tom, un jeune taxi polynésien, qui me prend en charge avec un couple de voyageurs.  Nous prenons alors la direction du nord de l’île pour les déposer au Hilton et faisons ensuite le tour de l’île jusqu’au Moorea Surf Inn ❤❤, où je loge pour une petite semaine. A mon arrivée, je suis très bien accueillie par Mina, la maman de la famille, et Tama son fils. Je fais alors la connaissance d’un voyageur allemand Tetje qui loge également dans cette pension. 

Je décide ensuite de partir faire quelques courses en empruntant un vélo de la maison, sans freins et sans guidon (un concept), mais tout de même pratique pour rouler quelques kilomètres. Cet après midi nous décidons d’aller faire du stand up paddle avec Tetje ainsi que du snorkeling (accès direct devant la pension). Les fonds ne sont pas très riches ici mais cette petite balade sous-marine est tout de même superbe! En rentrant à la maison, nous rejoignons Tama et sa femme pour profiter tous ensemble du coucher du soleil autour d’une bonne bière locale de la marque Hinano (à la couleur dorée et à l’amertume prononcée).  

Jour 4 – MOOREA

Samedi 12 septembre 2020

Ce matin, départ à 7h20 avec Vanessa du Moorea Deep Blue ❤❤❤ en voiture pour rejoindre le bateau avec lequel nous partons ce matin observer les baleines. Je fais la connaissance de Serena (jeune et jolie guide italienne, prof d’apnée) et Jérôme (capitaine breton installé en Polynésie depuis quelques temps) , tous les deux très sympathiques !

Les autres voyageurs nous rejoignent sur le bateau et nous partons en direction du lagon pour nager avec les requins pointe noire et les raies pastenagues. C’est ensuite l’heure de partir à la recherche des baleines en espérant pouvoir se mettre à l’eau pour les voir de plus près. J’ai eu la chance de voir à quelques mètres de moi sous l’eau deux baleines à bosses (un bébé et sa maman).  Un grand merci à notre guide Serena qui a trouvé le meilleur spot pour regarder la maman baleine dormir à l’horizontale à quelques mètres de profondeur et son bébé baleineau qui se baladait pour respirer à la surface et qui jouait autour de sa maman. Un moment inoubliable! 

De retour à la plage de Tiahura (Hauru Public Park), nous décidons d’aller déjeuner avec Alexis (pilote de chez Air France, passionné de baleines) et Serena (notre guide italienne). Au menu du Restaurant Paillotte ❤ : un bon poisson cru au lait de coco et riz (pour changer, ou pas). Après un bon repas, nous prenons la route jusqu’à la plage de Ta’ahiamanu où Tom (taxi) nous rejoins. Nous en profitons pour tester le drone d’Alexis avec ses jumelles en réalité virtuelle, qui permet de voir tout ce que le drone capture en direct. C’est tellement bien fait que j’ai l’impression de voler au dessus de l’île de Moorea ! Nous reprenons ensuite la route vers la plage de Temae (à proximité du Sofitel) pour profiter de cette superbe plage de sable blanc et faire du snorkeling. De retour à la pension, je ne change pas mes bonnes habitudes, à savoir petite bière locale et coucher du soleil avec Tama et sa famille.

Jour 5 – MOOREA

Dimanche 13 septembre 2020

Au départ de Vaianae, nous partons avec Tetje de bon matin (pour éviter les grosses chaleurs) faire la randonnée du col des 3 cocotiers. Cette randonnée débute normalement de l’autre coté de l’île (aller/retour depuis le belvédère), mais nous décidons de monter depuis Vaianae (en partant à pied depuis la pension). Si vous aussi vous voulez suivre cet itinéraire (qui a l’avantage de ne pas prendre le même chemin à l’aller et au retour) voici les instructions : depuis le village de Vaianae tourner à droite juste avant les deux églises et suivre le chemin plus ou moins balisé, prendre toujours le chemin le plus à droite si pas d’indication. La randonnée est assez difficile car le sol est glissant et l’air humide. Une fois au cœur de la jungle, il ne faut pas louper le panneau pour traverser la rivière à droite. Ensuite il faut traverser 3 ponts, plus ou moins stables. Attention aussi aux moustiques, prévoyez votre protection en partant le matin. Après 1h30 de marche vous arriverez au point de vue qui vous réserve un panorama splendide ! Vue 360° sur le lagon côté sud et sur les deux baies côté nord. Nous avons fait le choix de redescendre par le belvédère (chemin classique de cette randonnée donc plus facile) de l’autre côté de Moorea (1h30 de marche aussi).

Arrivés au belvédère, une famille originaire de la Réunion qui vit maintenant en Polynésie Française, nous a gentiment descendus en voiture et déposés à la plage du Coco Beach au niveau du Moorea Sunset Beach Hôtel. Il y a un restaurant au bord de l’eau sur cette plage, qui a l’air touristique mais qui a l’avantage d’être bien situé. Nous avons plutôt fait le choix de manger dans le meilleur restaurant de poisson de Moorea, que je recommande fortement, le Tiahura ❤❤ à 400m plus loin le long de la route ceinture. Au menu, un panier de la mer délicieux, avec des crevettes, benetiers, poissons, légumes vapeurs, servis avec du riz, du IPO et de l’aïoli (2800XPF le plat). Après ce bon repas, nous allons nous baigner à la plage publique de Tiahura. Pour rentrer à la pension nous avons fait du stop et Xavier un natif de Moorea nous a gentiment raccompagné. Nous avons fait une partie de ping-pong sur le billard et comme tous les soirs un apéro/ coucher du soleil.

Jour 6 – MOOREA

Lundi 14 septembre 2020

5h30 : Départ à bord du bateau de Tama pour une session surf au lever du soleil. Les couleurs rose/orange du lever du jour sont sublimes et c’est l’occasion pour moi de prendre de nombreuses photos, notamment de surfeurs tahitiens plutôt doués. L’eau est transparente et les vagues parfaites. Malgré la fatigue, ce petit moment matinal en vaut clairement la chandelle !

En rentrant à la pension, je pars avec Tama pour déposer mon auto test du covid à l’hôpital de Moorea et j’en profite pour faire quelques courses. Ce midi nous décidons avec Tetje de cuisiner du Uru (le fruit de l’arbre à pain) avec une sauce roquefort et du thon, excellente recette improvisée avec ce que nous avions dans le frigo ! En dessert, je goûte à un autre fruit local : la pomme étoile (fruit violet), qui a plutôt très bon goût !

Cet après-midi je décide d’emprunter le kayak de la pension pour retourner faire du snorkeling avec mon masque et mes palmes devant la maison. En rentrant, l’apéro m’attend avec Tetje, Tama et sa femme, comme tous les soirs au moment du coucher du soleil. 

Jour 7 – MOOREA

Mardi 15 septembre 2020

Ce matin, je prend un bon petit déjeuner à base de papaye, œufs brouillés, saumon et petites bananes pour prendre des forces avant mon baptême de plongée. Pour me rendre au Sofitel rejoindre mon prof Titi (Etienne, un trentenaire breton installé en Polynésie depuis une dizaine d’année), je décide de faire du stop et monte dans la voiture d’une tahitienne adorable, accompagnée de sa dernière fille de 17 ans et d’une de ses petites filles de 4 ans. Arrivée au Sofitel, je rejoins Etienne au club de plongée ❤❤ et nous partons tous les deux à bord d’un grand semi-rigide avec tout l’équipement de plongée. Après quelques minutes de navigation nous voilà arrivés au spot de plongée, légèrement en dehors du lagon à ma demande pour pouvoir avoir la chance de rencontrer des tortues. Avec son aide je descend tranquillement à quelques mètres de profondeur, en n’oubliant pas de déboucher mes oreilles en me pinçant le nez. Après quelques coups de palme, nous tombons nez à nez avec une tortue verte, le rêve!!! Entourée de requins à pointes noires, je continue à nager et tombe cette fois sur une tortue à écailles (dites aussi imbriquée). Après une bonne demi-heure sous l’eau, nous remontons à la surface et Etienne aperçoit une baleine à environ 200m du bateau. Nous décidons alors de la suivre et remarquons qu’il n’y a pas une mais 5 baleines dans les environs! Trop dingue ! Après quelques minutes d’attente, deux d’entre elles sont même venues nous faire coucou à moins de 5 mètres du bateau, avant de doucement passer dessous. Un moment que je ne suis pas prête d’oublier. Même Etienne n’y croyait pas ses yeux alors qui vit ici depuis 11 années. Après ce moment magique nous rentrons au Sofitel et je décide d’aller manger au bar de la plage de l’hôtel, un bon poisson cru au lait de coco (pour changer) et un jus de fruit pressé (orange, ananas). J’en profite alors pour aller me baigner à la plage puis à la piscine de l’hôtel (à débordement en bord de mer avec vue sur les bungalows sur pilotis). À 14h30, Tom m’attend devant l’hôtel pour m’emmener à l’usine de jus de fruit où je déguste un, puis de nombreux shooters, jus, liqueur, punch, alcool fort, le tout à base d’ananas. Un délice!

En rentrant à la pension, je me pose dans ma chambre pour faire une sieste en prévision de mon entretien d’embauche qui a lieu ce soir.

Jour 8 – MOOREA

Mercredi 16 septembre 2020

Ce matin, je pars avec Tetje en auto-stop jusqu’à l’hôtel Intercontinental (parking à 150m après l’hôtel en venant du port), un des plus beaux hôtels de l’île qui a d’ailleurs fermé il y a peu de temps, en partie à cause du covid. Une jeune femme nous a gentiment déposé, puis un bateau (pirogue) est venu nous chercher pour nous déposer sur le motu Tiahura, là où se trouve le restaurant le Coco Beach ❤. Avant d’aller s’installer au restaurant (table que nous avions d’ailleurs réservée quelques jours avant car ce lieu est très prisé), j’en profites pour faire du snorkeling et nager jusqu’à l’île en face (le motu Fare One). J’y ai croisé une raie et un requin qui se baladaient entre les deux motus. Nous sommes ensuite allés déjeuner au Coco Beach, une Banana Colada (Piña Colada mais avec de la liqueur de banane en plus) et un fish burger (très bon). Plus tard dans l’après midi, j’ai fait la connaissance d’Anita, une grand-mère qui vit sur ce motu depuis 15 années. Pour la petite histoire, il y a uniquement 4 personnes qui vivent ici à l’année : Anita avec sa meilleure amie, et deux pêcheurs dans une maison voisine. Elle m’a raconté ses nombreuses années en tant qu’employée du club Méditerranée de Moorea, qui a fermé il y a un moment, donc nous avons longuement échangé à ce sujet et cela nous a beaucoup rapprochées. Elle m’a répété à plusieurs reprises qu’elle était super contente d’avoir fait ma connaissance et qu’elle avait l’impression que je faisais partie de sa famille. Elle aussi est protestante, et elle m’a rappelé à quel point il faut aimer et se souvenir de ses ancêtres, qui seront toujours là pour veiller sur nous et nous orienter. Elle m’a même convié à un déjeuner familial le lendemain, invitation que j’ai accepté avec grand plaisir ! Une rencontre inoubliable avec cette femme pleine de vie !

Jour 9 – MOOREA

Jeudi 17 septembre 2020

Ce matin, je suis donc retournée sur le motu où vit Anita, accompagnée de Tetje, Fred (son ami breton, brestois) et ses enfants. C’est en fait la petite fille d’Anita, Élisabéth, qui nous a emmené avec sa pirogue pour nous déposer sur le motu. L’aller/retour avec le coco Beach coûte 500F mais nous n’avons pas payé aujourd’hui. Après une courte marche dans la forêt, nous arrivons chez Anita, qui nous attend sagement dans sa jolie petite maison. Nous avons aussi fait la connaissance de sa fille, qui s’appelle aussi Elisabeth (pour faire simple) et de son mari. C’est d’ailleurs elle qui a cuisiné le délicieux repas pour le tout monde ce jour-là. Au menu, du uru au lait de coco maison (fraîchement pelé), du poulet mariné, en accompagnement des pâtes et du riz, et spécialement pour moi, un poisson tout juste péché par Fred et grillé au barbecue (Anita me l’a d’ailleurs servi sur une feuille de bananier). L’ambiance est familiale et très conviviale. Ça rigole, ça danse, ça picole de la bière locale toute la journée et ça raconte des petites histoires tahitiennes. Ce moment de partage très authentique restera sûrement mon meilleur souvenir de ce voyage. Avant de repartir sur Moorea, j’en profite pour acheter à Anita des colliers en coquillages (qu’elle a confectionné elle-même) que je compte offrir à mes proches. 

Jour 10 – BORA BORA

Vendredi 18 septembre 2020

Ce matin, Tom vient me chercher en taxi pour m’amener à l’aéroport car c’est déjà l’heure de quitter Moorea. La vue aérienne durant le vol et à l’arrivée à Bora Bora est incroyable (petit conseil: se mettre à gauche de l’avion au hublot). On atterrit alors sur un motu (petite île) où se trouve uniquement l’aéroport. Une bateau-navette nous dépose ensuite sur l’île principale, où m’attend Vehi, la propriétaire du Airbnb qui me loge pour 2 nuits. Ma chambre est à l’étage avec un escalier par l’extérieur. Elle est spacieuse et dispose d’un grand lit, un petit frigidaire, d’une commode et d’une jolie vue sur la mer depuis la fenêtre. Je m’installe et je pars me promener à pied aux alentours. En passant devant le Beach Club et j’en profite pour réserver une table pour 17h30, au bord de l’eau. 

Ce midi, je décide de déjeuner un poisson cru au lait de coco accompagné de riz et un jus d’ananas dans un petit snack en bord de mer. Cet après-midi, je chill à la plage de Matira, la plus belle plage de l’île, au sable blanc et très fin.

À 17h30, direction le Beach Club ❤❤ pour un cocktail (même deux car happy hour, un acheté un offert), devant un sublime coucher du soleil. J’enchaine cet apéro avec un très bon repas à base de poissons (assiette très copieuse) avant de rentrer me coucher au Airbnb.

Jour 11 – BORA BORA

Samedi 19 septembre 2020

5h45 : je profite du lever du soleil dans mon lit depuis la fenêtre de ma chambre. Sur les conseils de Vehi, je décide d’aller prendre le petit déjeuner à la roulotte Matira au bout de la rue (jus de fruits frais, muffin myrtille et thé). 

Aujourd’hui, mon objectif est de faire le tour de l’île principale de Bora Bora à vélo dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (boucle de 32km). Au début, je passe devant quelques hôtels (presque tous fermés à cause du COVID) puis au bout de quelques centaines de mètres, le paysage change et je remarque de plus en plus de maisons (la plus part assez rudimentaires), et des habitants très souriants à mon passage qui me saluent. Je continue ma route et commence à m’approcher d’une première montagne. Après une petite côte, je découvre un joli point de vue sur le lagon et les motus, où sont implantés les fameux hôtels de luxe de Bora Bora. Au fil de la route, la couleur du lagon bleu vif commence à s’accentuer, et la végétation à diminuer légèrement. Ça y est j’y suis : la carte postale avec la plage de sable blanc et les cocotiers. Je m’arrête une première fois me baigner sur un petit bout de plage, puis un peu plus loin dans un petit coin de paradis avec un hamac pour chiller et prendre quelques photos. Un peu plus loin, j’arrive à Vaitape, le centre ville de l’île, qui ne mérite pas qu’on s’y arrête sauf si on a besoin de retirer de l’argent, ou éventuellement d’acheter des souvenirs dans les très nombreuses boutiques de perles. Je m’y arrête quelques instants afin d’acheter des fruits à une dame au bord de la route. Je continue mon chemin et décide de faire une pause juste avant la pointe de Matira dans un restaurant en bord de plage, le snack Matira. Les prix sont abordables et la vue est magnifique. Après un bon repas, je retourne au Airbnb poser le vélo et prendre mon hamac et un livre. Je marche le long de la plage de Matira, presque jusqu’au bout où je trouve deux arbres pour accrocher mon hamac (pas des cocotiers car aucune envie de mourir assommée par une noix de coco). Je ne sais pas trop si je suis sur une plage privée ou publique mais les locaux m’acceptent bien volontiers. 

Ce soir le temps est un peu capricieux et le coucher de soleil plus nuageux, mais le ciel reste tout de même splendide. Sous les conseils de Vehi, je vais dîner ce soir à la pizzeria au bout de la rue, The Lucky House Restaurant ❤, une excellente pizza base crème poulet au curry. Le restaurant est sympa et possède une cour intérieure avec une piscine et des fauteuils, en plus de la salle de restaurant. Le ventre plein, je rentre me coucher au Airbnb. 

Jour 12 – RAIATEA

Dimanche 20 septembre 2020

Mes deux jours à Bora Bora sont déjà écoulés, il est temps pour moi de m’envoler pour Raiatea. En arrivant à l’aéroport, je repère sur Google Maps un parc avec un accès à la plage à 30 minutes de marche et décide de m’y rendre. J’installe mon hamac et profite de ce temps calme pour lire un livre que j’aime beaucoup “En attendant Bojangles”.

Pour la petite histoire, j’ai fait appel à l’application Couchsurfing pour trouver un logement, et Elodie (et sa petite famille) a accepté de m’accueillir dans sa maison pour mon séjour de 3/4 jours sur l’île de Raiatea. Par hasard, je la croise dans la parc et fais donc la connaissance de Manu (son mari), de Clémence et Thomas (leurs deux enfants). Nous rentrons tous ensemble à la maison, dans les hauteurs de Uturoa, et faisons connaissance autour d’une bière.

Jour 13 – TAHA’A

Lundi 21 septembre 2020

De bon matin, je rejoins à pied la gare maritime d’Uturoa pour embarquer à bord d’une grande pirogue et passer la journée sur l’île de Taha’a, connue aussi sous le nom de l’île Vanille. Pour cette sortie, j’ai choisi l’Excursion bleue ❤❤, que je recommande vivement.

Au programme de la journée : snorkeling avec les requins et les raies, visite d’une ferme de vanille, plongée dans un jardin de corail, visite du nord de l’île et déjeuner local au bord du lagon, visite d’une rhumerie et d’une ferme perlière, et dernière baignade dans un autre jardin de corail avant de rentrer à Raiatea.

J’y ai acheté des gousses de vanille (à conserver dans un bocal avec un fond d’alcool fort, idéalement du rhum brun) et deux perles de Tahiti (une pour moi montée sur une chaine en or, et une pour ma mère qu’elle fera monter en France chez un bijoutier en fonction de ses envies). J’ai aussi déniché de l’huile de Tamanu extraite des fruits du Calophyllum Inophyllum, l’arbre aux mille vertus. Elle est l’huile de soin par excellence et se singularise par ses propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires. De couleur vert, son odeur est typique de la noix, et rappelle un peu le curry pour certains. Je l’ai testé en rentrant en France lorsque je me suis coupée la main, ma cicatrice est invisible maintenant; un vrai produit magique pour tous les problèmes de peau !

Jour 14 – RAIATEA

Mardi 22 septembre 2020

Ce matin, Elodie me propose de faire le tour de l’île de Raiatea en voiture pour me faire découvrir son île d’adoption. Nous prenons la direction de l’est de l’île et faisons un premier stop au Marae Hititai. Elodie s’installe sur la plage et me conseille d’aller grimper pour rejoindre le belvedère au dessus du Marae. La marche ne dure que 15 min pour monter donc il faut compter 30 minutes aller retour. Une fois au belvedère, une sublime vue panoramique vous attend (ne ratez pas la vue sur la baie tout en haut à droite). Le chemin est ombragé et humide, plutôt bien balisé, avec des rondins de bois et des escaliers par moment. Préférez un jour de beau temps pour profiter de la vue dégagée, et idéalement en début de journée pour éviter les fortes chaleurs. 

Après cette petite randonnée, je rejoins Elodie à la plage du Marae, pour me baigner. Ici personne à l’horizon,  juste de 3 chiens errants qui s’installent avec nous sur le sable pour prendre l’apéro. Nous continuons ensuite notre route vers le sud et nous décidons nous arrêter au Pk 48 juste avant Fetuna pour pique-niquer sur la plage. 

Avant de rentrer à la maison, nous demandons notre chemin à des locaux pour trouver un vendeur d’huile de Tamanu. Nous sommes tombé sur un petit producteur qui propose son huile de qualité à un très bon prix (600 pour 60ml). Si vous souhaitez vous y rendre, en arrivant à Fetuna, prendre le petit chemin au niveau du champ de vaches, et continuez jusqu’au bout de la route au niveau de la maison rose. 

Jour 15 – RAIATEA

Mercredi 23 septembre 2020

Ce matin, je décide d’aller faire la randonnée des 3 cascades ❤ à Raiatea. Cette balade se fait normalement accompagnée d’un guide, mais Elodie m’a dit qu’elle avait réussit à trouver le chemin avec ses enfants sans l’aide d’un guide, donc j’ai décidé de faire la même chose. La randonnée est praticable, même avec des enfants, par contre les chaussures de randonnée sont fortement recommandées car le terrain est glissant, rempli de gros rochers, de lianes et de racines. Il faut donc faire attention où l’on met les pieds. Prévoyez aussi assez d’eau pour tout le monde, car il fait très humide dans la jungle donc on transpire plus vite. Le point de vue au niveau de la 3ème cascade vaut vraiment le détour !

Voici les indications que j’ai noté pour vous permettre d’arriver aux 3 cascades sans guide. Le début de la randonnée se fait au bout du chemin de la Pension les 3 cascades. Au bout de la route, on traverse une première fois la rivière. Il faut ensuite bien prendre tout droit (et non à gauche) pour traverser au bout de quelques minutes une deuxième fois la rivière. Ensuite, continuez de monter en longeant la rivière (marcher à droite de la rivière quand on monte). Vous arriverez alors au niveau de la 1ère cascade (la plus petite). Puis continuez et traversez une 3ème fois la rivière, avant d’arriver à un passage avec corde au niveau de la deuxième cascade. Il faut ensuite marcher sur les gros rochers et enfin arriver à la 3ème cascade (la plus impressionnante) pour se baigner. Attention j’ai vu une anguille et des crevettes dans l’eau, donc il s’y cache peut-être d’autres choses.

De retour à la maison d’Elodie, il est l’heure pour moi de me rendre à l’aéroport de Raiatea et de rentrer à Tahiti. En arrivant à Papeete, je prend un taxi pour rejoindre Morgane au bar La Plage – Sapinus ❤ pour profiter d’un petit cocktail et du coucher de soleil.

Jour 16 – TAHITI

Jeudi 24 septembre 2020

Aujourd’hui, Morgane me prête sa voiture pour faire le tour de l’île de Tahiti. Depuis Papeete, je prend la direction de l’est en suivant la route circulaire. Je m’arrête de temps en temps pour prendre des jolies photos de cette côte très sauvage. Je décide ensuite de conduire jusqu’à Teahupoo et embarque à bord d’un taxi boat ❤ pour aller surfer la vague (en bateau bien sûr). En effet, ce spot de Teahupoo est devenu au fil des années une attraction planétaire. La vague de Teahupoo à Tahiti est une des plus belles du monde, une des plus dangereuses aussi. Chaque année, lors du Billabong Pro qui se déroule en août, le spot est pris d’assaut. Lors de cette sortie en mer, j’ai eu l’immense chance de voir des baleines qui nous ont offert un spectacle mémorable.

Ce midi, je déjeune au restaurant l’Escale du France ❤ qui offre une superbe vue mer sur la plage de sable blanc de Maui. L’accueil et le service est très soigné, et je vous recommande l’assiette gourmande à base de fruits de mer et de poisson, un délice ! Je continue ma route en direction du Plateau de Taravao, qui ressemble étrangement à la Normandie avec ses cultures agricoles et ses champs de vaches. A 1200 mètres d’altitude, vous trouverez le parking du belvédère. Aménagé et au grand calme, c’est un lieu propice pour se promener et profiter de la vue sur Tahiti et sur l’isthme qui rattache les 2 îles. 

Je retourne ensuite sur Tahiti Nui (la plus grande section de l’île de Tahiti) et décide de m’arrêter sur la plage de Papara, pour prendre des photos de surfeurs. C’est sur cette plage qu’il m’est arrivé une petite mésaventure et que je me suis fait mal en essayant de sortir de l’eau (la fameuse machine à laver que certains ont dû déjà expérimenter…). Malgré cela, je décide de faire un petit stop pour visiter les jolies grottes de Mara ❤ avant de rentrer chez Morgane. 

Jour 17 – TAHITI

Vendredi 25 septembre 2020

Ce matin, je me réveille avec l’orteil noir et le genou gauche gonflé à cause de ma mésaventure de la veille. Je décide donc de passer une journée tranquille au bord de la piscine chez ma cousine. Au programme : repos, baignade, bronzette, et Facetime avec mes proches.

Dommage, j’avais initialement réservé pour aujourd’hui un cours de surf à Papeno (un super spot pour les débutants qui souhaitent s’initier à cette discipline) mais ce sera pour une prochaine fois.

Jour 18 – TAHITI

Samedi 26 septembre 2020

Mon genou est encore bien gonflé ce matin, j’ai un peu du mal à marcher mais nous décidons tout de même d’aller se promener avec Jeanne et Morgane, qui ne travaille pas aujourd’hui. Nous commençons par faire un tour au Marché de Papeete pour faire quelques courses et surtout pour compléter mon sac de cadeaux souvenirs pour mes proches (statues en bois, monoï, coquillages..). En arpentant les rues voisines, j’ai déniché dans une petite boutique une pièce unique faite à la main aux Marquises qui me plait beaucoup : une noix de coco gravée. 

Ce soir nous sommes invitées pour un apéro dinatoire chez un couple d’amis de Morgane et passons une très bonne soirée ! 

Jour 19 – TAHITI

Dimanche 27 septembre 2020

Aujourd’hui, nous passons la matinée à la plage avec Morgane et Jeanne pour profiter de mes derniers jours de soleil en Polynésie Française. Cet après-midi, nous restons tranquillement à la maison, et décidons de regarder un Disney Vaiana, la Légende du Bout du Monde, qui se passe en Polynésie Française. De quoi rester dans le thème !

Pour finir la journée en beauté, Morgane me propose d’aller déjeuner dans sa roulotte préférée, dénommée Tinihau, un excellent poisson grillé, riz, sauce roquefort! Un délice et une ambiance conviviale en terrasse d’un parking. 

Jour 20 – TAHITI

Lundi 28 septembre 2020

Aujourd’hui je me fais plaisir, j’ai réservé une journée détente à l’Intercontinental Resort de Tahiti ❤❤. Cet hôtel est considéré comme le “must” de l’hôtellerie haut de gamme à Tahiti. En réservant une place pour la journée, je peux profiter d’un immense parc de 6ha qui enserre la pointe de Tata’a et ses deux piscines dans la verdure, des sublimes plages de sable blanc, du restaurant Le Lotus (qui compte parmi les plus réputés de Tahiti) pour le déjeuner et d’un accès au spa avec un massage au choix pour un peu moins de 150€ la journée. Le luxe ! 

Pour déjeuner, j’ai choisi en plat du poisson de la pêche grillé, sauce vanille et riz coco; et en dessert un monster Ice cream banana (glace banane et fraise, brownie chocolat banane, milkshake au caramel, crumble vanille, chantilly, coulis de fruits rouges et mini brochette de guimauves, oui tout ça dans un même dessert) avec un thé. Pour information, à la carte, ce déjeuner coute environ 46€. Après ce bon repas, j’ai profité d’un massage relaxant à l’huile des fleurs sacrées : Taina Tiare, Frangipane et Jasmin. Une journée de rêve au paradis ! 

    Jour 21 – TETIAROA

    Mardi 29 septembre 2020

    Pour ma dernière journée en Polynésie Française, j’ai réservé une excursion à la journée à bord d’un catamaran sur l’atoll de Tetiaroa.❤❤ Ce petit atoll privé de 7km de diamètre, ancré au nord de Tahiti compte 13 îlots (ou motu). Le motu de Tahuna Iti (l’île aux oiseaux) est le sanctuaire privilégié de très nombreux oiseaux migrateurs.

    Pour cette croisière à la journée depuis Tahiti, j’ai choisi l’Escapade Charter Tahiti que je recommande vivement.  Equipage au top, croisière agitée mais sur un très beau voilier, et cadre paradisiaque en arrivant, que demander de mieux ?  Voici le programme de cette journée : 

    5h30: Rassemblement à la marina de Papeete, petit déjeuner
    6h: Départ
    9h30: Arrivée à Tetiaroa. Débarquement sur l’atoll, visite de l’île aux oiseaux, baignade et détente sur le motu
    13h15: Retour sur le bateau pour le déjeuner préparé par l’équipage puis snorkeling avec les requins à pointes noires et les raies
    14h40: Départ pour Papeete
    18h45: Arrivée à quai

    Ce soir, je rentre chez ma cousine me coucher assez tôt en prévision de mon vol de retour vers la France demain matin aux aurores.

    Top 5

    Mes plages préférés en Polynésie Française

    Plage de sable blanc en face de l’île aux oiseaux sur l’île de TETIAROA
    Plage du Coco Beach sur le motu (petite île) de Tiahura, en face de l’île de MOOREA
    Plage de Ta’ahiamanu sur l’île de MOOREA
    Plage de Taharuu à Papara sur l’île de TAHITI
    Plage de Matira sur l’île de BORA BORA

    une bonne adresse ?

    Mes LOGEMENTS, restaurants et aCTIVITés préférés en polynésie française

    Où passer la nuit ?

    AIRBNB “MATIRA HOUSE, room 1”

    La maison est située à 2 minutes de marche de la plus belle plage publique de BORA BORA : la plage de Matira. L’emplacement est idéal, à proximité immédiate des restaurants. Vehi, l’hôte, met également des vélos à disposition des voyageurs (meilleur moyen pour faire le tour de l’île principale). 

    La chambre est spacieuse avec un très grand lit double, une commode et un mini frigidaire. Elle se situe à l’étage de la maison, accessible par un escalier en extérieur. La salle de bain/WC est commune. Tout était très propre. 

    AIRBNB “Surfing in Moorea HAAPITI PRIVATE DOUBLE ROOM 1”

    Cette maison d’hôtes est située sur la côte ouest de Moorea, à seulement quelques pas du lagon. Tama accueil des voyageurs du monde entier au sein de sa famille et nous fait découvrir la véritable hospitalité tahitienne dans une atmosphère détendue. Les chambres sont simples mais confortables et il y a une grande pièce de vie (cuisine/séjour/billard) à disposition des voyageurs. Réservez votre séjour les yeux fermés, vous ne serez pas déçus. En prime : super spot pour le coucher du soleil ! 

    Un petit creux ?

    URBAN CAFE TAHITI

    29 Rue Dumont d’Urville, Papeete, Tahiti

    Ce café vous propose un cadre convivial et dépaysant, au style rétro-industriel prononcé. Ils y servent entre autres d’excellents oeufs Bénédicte, des Open-Breads et des French Toasts aux toppings gourmands. Avec son coin jardin relaxant à l’arrière, c’est l’endroit incontournable où se poser pour prendre le petit-déjeuner, le déjeuner ou bruncher. Le petit plus : connexion wifi illimitée gratuite. 

    MANAVA SUITE RESORT TAHITI

    PK 10.5 côté mer, BP 2851 Puna’auia, Tahiti

    Dans une ambiance à la fois chic et décontractée, le Taapuna restaurant Tahiti est ouvert tous les jours pour passer un merveilleux moment. Idéalement situé au bord du lagon, ce lieu d’exception offre un emplacement unique pour admirer le coucher de soleil en face à l’île de Moorea et savourer un apéritif ou un cocktail en plein air.

    LA PLAGE, SAPINUS BAR À TAHIHI

    PK 13,200 Côté Mer Punaauia

    Situé sur la plage de sable noir de Sapinus à Punaauia, ce bar-restaurant offre une vue panoramique sur Moorea. Une carte de Tapas vous est proposée ainsi qu’un menu classique.

    Petit plus : leur démarche zéro plastique ! Bols en coco locale, pailles en bambou, serviettes en papier compostable, bouteilles en verre… ce restaurant a décidé de bannir le plastique à usage unique de leur établissement !

    L’ESCALE DU FRANCE TAHITI

    Plage de Maui, Pk 7.7 Toahotu, Tahiti

    Ce restaurant offre une superbe vue mer sur la plage de sable blanc de Maui. Accueil et service très soignés, l’apéro à base de chips, olives noires et ananas séché, est offert et servi dans une noix de coco.
    Je vous recommande l’assiette gourmande à 3000xpf : crevette roses, 1 crevette bleu qui est élevée à côté d’ici (plus molle et gluante qu’une crevette classique), thon cru et cuit; poisson cru au lait de coco. Un délice ! 

    THE LUCKY HOUSE RESTAURANT 

    Matira Point Matira, Vaitape 98730 

    Situé à proximité de l’hôtel intercontinental de Bora Bora, ce restaurant/bar est une bonne alternative si l’on veut changer du fameux poisson cru au lait de coco.

    Les pizzas sont délicieuses et très généreuses.  Le service est agréable et  il y a une petite musique d’ambiance le soir au dîner. Au fond du restaurant il y a une petite piscine, mais je n’ai vu personne se baigner quand j’y ai mangé. 

    THE BEACH CLUB BORA BORA

    Plage Matira, Bora Bora

    Une cuisine conviviale confectionnée à partir de produits locaux, au bord du lagon. Le restaurant est ouvert pour le déjeuner et le dîner. Il vous propose des plats qui surprendront agréablement vos papilles.

    Happy hour sur la carte des cocktails au coucher du soleil. J’ai gouté à l’assiette mixte qui regroupe toutes leurs spécialités. Un délice !  

    RESTAURANT TIAHURA MOOREA

    Route circulaire de Moorea, en face du motu.

    Située sur la route circulaire (principale) et l’île de Moorea, le restaurant Tiahura (connu aussi sous le nom de chez Irène), est réputé pour être le meilleur restaurant de poissons de l’île.

    Je vous recommande sans hésitation de goûter au panier de la mer, qui est vraiment délicieux. Un très bon rapport qualité/ prix.

    RESTAURANT PAILLOTTE MOOREA

    pk 27.5/mont, 98729, Moorea

    Situé en bord de route pas loin de la plage des Tipaniers, ce restaurant snack, qui ne paie pas de mine quand on passe devant, propose des plats polynésiens (poisson cru au lait de coco) à des prix très raisonnables. Cuisine simple mais très bonne et plats copieux dans un cadre très agréable (terrasse ombragée).  Un bon endroit pour faire une pause déjeuner. En 3 mots : local, copieux et chaleureux. 

    on fait quoi aujourd’hui ?

    PRENDRE UN TAXI BOAT POUR SURFER LA VAGUE DE TEAHUPOO, TAHIHI 

    Le spot de Teahupoo est devenu au fil des années une attraction planétaire. La vague de Teahupoo à Tahiti est une des plus belles du monde, une des plus dangereuses aussi. Chaque année, lors du Billabong Pro qui se déroule en août, le spot est pris d’assaut. Le reste de l’année, l’activité à Teahupoo est assez ralentie et la vague est plutôt en sommeil de novembre à avril. En septembre j’ai eu la chance d’y voir des baleines, juste aux abords du taxi boat et de surfer la vague en bateau ! 

    SE BALADER AU MARCHÉ MUNICIPALE DE PAPEETE, TAHITI

    Une visite du marché à la première heure, et pourquoi pas à la descente de l’avion, voilà une entrée en matière à la fois vivifiante, colorée, et parfumée. Plus de 7000m2, 300 exposants et des produits en provenance de tous les archipels… vous y trouverez forcement votre bonheur (à un bon prix). J’y ai personnellement déniché des tubes de monoï maison, des petites statues en bois marquisiennes, et du bon poisson frais. A l’étage, je vous recommande le café Maeva pour une pause déjeuner ! 

    PASSER LA JOURNÉE  DETENTE A L’INTERCONTINENTAL RESORT DE TAHITI

    Pk 7,5 Faa’a, Tahiti

    Cet hotel est considéré comme le “must” de l’hôtellerie haut de gamme à Tahiti. Il est possible d’y passer la journée, de profiter d’un immense parc de 6ha qui enserre la pointe de Tata’a et ses deux piscines dans la verdure, des sublimes plages de sable blanc, du restaurant Le Lotus (qui compte parmi les plus réputés de Tahiti) pour le déjeuner et d’un accès au spa avec un massage au choix pour un peu moins de 150€ la journée. Le rêve !

    PARTIR EN EXCURSION A BORD D’UN CATAMARAN SUR L’ATOLL DE TETIAROA

    Ce petit atoll privé de 7km de diamètre, ancré au nord de Tahiti compte 13 îlots (ou motu). Le motu de Tahuna Iti (l’île aux oiseaux) est le sanctuaire privilégié de très nombreux oiseaux migrateurs.

    Pour cette croisière à la journée depuis Tahiti, j’ai choisi l’Escapade Charter Tahiti que je recommande vivement. 

    Le départ se fait à 6h à la marina de Papeete et le retour vers 18h45. 

    PASSER LA JOURNEE SUR LE MOTU TIAHURA A MOOREA

    Les motus Fareone et Tiahura sont deux petites îles situées à l’extrémité nord-ouest de l’île de Moorea. Le chenal d’une centaine de mètres de large qui sépare les deux motus, aux eaux calmes et peu profondes, est un spot de snorkeling réputé. 

    Un petit creux ? Une petite pause au Coco Beach, pour déguster un repas traditionnel dans un cadre idyllique les pieds dans l’eau turquoise (réservation obligatoire et navette gratuite depuis Moorea).

    SNORKELLING AVEC LES BALEINES A BOSSES

    Pour cette excursion à la demi-journée, j’ai choisi l’agence MOOREA DEEP BLEU, que je recommande vivement ! La sortie commence par un arrêt et mise à l’eau dans le lagon pour nager avec les requins pointe noire et les raies pastenagues. Ensuite, c’est l’heure de partir à la recherche des baleines en espérant pouvoir se mettre à l’eau pour les voir de plus près. J’ai eu la chance de voir à quelques mètres de moi sous l’eau deux baleines à bosses (un bébé et sa maman). Un moment inoubliable ! 

    ICI pour en savoir plus sur ce moment insolite. 

    PLONGEE ET DEJEUNER AU SOFITEL KIA ORA MOOREA BEACH RESORT 5*

    J’ai passé la journée au sublime SOFITEL de Moorea, où j’avais réservé un baptême de plongée avec Etienne (moniteur expérimenté que je recommande vivement). J’ai eu la chance de voir deux types de tortues différentes (tortue verte, et tortue à écailles ou imbriquée). Nous avons même croisé 5 baleines en sortant de l’eau ! J’ai ensuite déjeuné au restaurant de la plage un délicieux poisson cru au lait de coco (2250 xpf).

    JOURNEE SUR L’ILE DE TAHA’A

    Au départ de Raiatea, embarquez à bord d’une pirogue pour passer la journée avec “l’excursion bleue” en direction de Taha’a, l’île Vanille.

    Au programme : snorkelling avec les requins et les raies, visite d’une ferme de vanille, plongée dans un jardin de corail, visite du nord de l’île et déjeuner local au bord du lagon, visite d’une rhumerie et d’une ferme perlière, et dernière baignade dans un autre jardin de corail avant de rentrer à Raiatea.

    Vous connaissez la POLYNéSIE FRANçAISE ?

    Vous envisagez d’y aller ?

    Partagez-moi vos interrogations, vos impressions ou vos envies en commentaire !